Et si je vous en expliquais un peu plus sur l’histoire du savon ?!


Tout commence il y a plus de 5000 ans dans l’Antiquité égyptienne, bien avant l’invention de l’écriture. A cette époque, au départ les recettes étaient transmises de manière orale. A l’invention de l’écriture par les Sumériens, puis sur des papyrus, les Egyptiens y décriront la saponification

C’est en effet de l’Égypte ancienne que viennent les premières informations sur l’emploi des cosmétiques. Les Égyptiens accordaient une importance toute particulière aux soins de beauté tels que le maquillage et le parfum. Ils se frottaient le corps avec du “natron” : bicarbonate de soude à l’état naturel que l’on trouve dans les lacs égyptiens, qu’ils mélangeaient à une pâte de cendres et d’argile.

En Mésopotamie, 2000 ans avant J-C les Sumériens fabriquaient déjà une pâte faite d’huile, d’argile et de cendres ressemblant à un savon mou. En revanche, il ne servait pas à la toilette quotidienne. Il était utilisé pour se blanchir les cheveux, ou pour combattre les maladies de peau.

Au nord-ouest de la Syrie dans la ville d’Halab presque 1000 ans avant J-C, est découvert le premier savon dur aujourd’hui appelé le savon d’Alep

A partir du IIème siècle après J-C, où les bains étaient devenus monnaie courante, les Romains et les Grecs l’utiliseront pour se laver. 

Les Arabes, eux, l’amélioreront en l’agrémentant avec des cendres provenant de plantes marines contenant de la soude. 

Deux siècles plus tard, on retrouve une pâte de cendres et de graisse animale sous le nom de « sapo » d’origine gallo-romaine. 

C’est au VIIème siècle que la fabrication s’exporte dans la région méditerranéenne, et notamment en France. La cité phocéenne de Marseille deviendra le principal port de transit du savon

En Europe, c’est à partir du XIIIème siècle que le savon voit une évolution grâce à l’arrivée par les croisades du savon d’Alep. La graisse animale est remplacée par de l’huile d’olive. Ce qui a contribué à rendre le savon plus ferme. C’est le savon de Marseille. Le premier savonnier officiel marseillais voit le jour en 1371 et il s’appelle Crescas Davin.


Jalonnant les bulles sur son chemin, c’est ainsi que la savonnerie “Les Savons Sur Patte” a décidé de poursuivre ce merveilleux travail brillamment commencé par nos ancêtres.

Les Savons Sur Patte, car nous savons faire autrement !

Catégories : Cosmétique